mardi 26 février 2008

Que faire?

L’un des pires sentiments est celui de l’impuissance. Parfois emporté par une importance illusoire, on a tendance à donner aux mots plus de poids qu’ils n’en ont réellement.

La réalité nous rattrape pour nous rappeler que nous avons si peu d’emprise et d’impact sur la vie réelle et encore moins sur notre propre sort.

En prenant fait et cause pour l’affaire Fouad Mourtada, la blogoma a diversifié les angles de vues. Certains l’ont abordé d’un point de vue politique, d’autres d’un point de vue juridique, d’autres mettaient en relief le drame humain, et certains criaient juste au bon sens.

Comme dit le proverbe marocain : c’est tout comme verser de l’eau sur du sable.



Impuissance quand tu nous tiens, Frustration tu deviens.

Que faire alors lorsque ni la raison ni le cœur ne sont entendus?

Je ne sais pas….

Ce drame par son injustice flagrante, risque de nous pousser vers nos retranchements, de nous mener jusqu’au bout de nos convictions.
Convictions que jusqu’à aujourd’hui, on mettait entre parenthèses au nom d’un développement économique prioritaire pour ce pays, en entretenant l’espoir d’un lendemain meilleur, et en accordant une dose de bonne volonté aux dirigeants de ce pays.

Ce drame par l’empathie et l’extrapolation que l’on se fait avec la victime risque de nous pousser à refuser notre incohérence, à refuser désormais ces nuances de gris avec lesquels on s’accommodait bien volontiers.

Doit-on s’y « laisser aller » contre notre légendaire «pragmatisme» avec les risques que cela comporte (pour nos petites personnes bien évidemment) ?

Je ne sais pas.

Le blogueur que je suis, le citoyen étant encore plus insignifiant, s’évertuera à faire la seule chose qui lui semble accessible pour le moment : lutter contre l’oubli.


Samedi 1er mars : manifestation de soutien à Fouad Mourtada.
Messages de soutien à Fouad Mourtada.
statistiques sur la campagne Internet de Soutien à Fouad Mourtada.
De l'humour noir, très noir, comme je n'ai plus la force de faire.

10 commentaires:

meryem a dit…

Tu sais fhamator, le peuple n'a que ce qu'il mérite. A quoi bon crier que le blanc est en fait noir, et que le noir est justement le blanc dans l'histoire, si à la fin le marocain lambda (quelque soit son origine ou son niveau de scolarité) a peur d'y réfléchir ou de se poser les bonnes questions. Tu (toi et d'autres) seras en fin de compte accusés de tous les maux qui visent à détruire la société et on t'ôtera si facilement ta "marocaineté". Parler de gris comme tu dis est synonyme, à la longue, de se plier à l'hypocrisie, ce qui ne cadre pas avec qq1 qui reconnait l'existence et la cause de la schizophrénie ambiante chez nous.
Les gens ont ce qu'ils méritent et l'espoir d'y changer quelque chose est inexistant tant que le changement en soi est considéré comme un mal. Tout le monde y trouve son compte, à quoi bon les déranger.

waaayli a dit…

le Fhamator que j'admire tant ne se laisserait pas submerger par les déferlantes de l'injustice...

on a encore du chemin à faire avant que ton "El dorado" ne se concréte...ce jour là Fhamator ne sera plus!

tu n'as pas le droit de lacher maintenant.. on a besoin de toi, de ton humour, pour le meilleur et surtout pour le pire...

Lolo a dit…

Ben qu'est ce qui se passe ???

Tu restes assis a prendre ton café à regarder les trains qui passent ??? Viens vite mon gars c'est peut être le train de l'histoire (le fameux TGV ?) ...

Le fhamator est un lion, il ne doit pas se laisser abattre.

Fhamator a dit…

@meryem : sur le fonds, je peux être d'accord, d'ailleurs j'ai dit incohérence dans mon texte. c'est le choix qui, me concernant, est loin d'être aisé à faire.

@Waaayli: Besoin est un bien trop gros mot. il faudrait que je trouve un équilibre, une inspiration, on verra comment faire, jusqu'à maintenant et comme je dis dans mon texte : je ne sais pas :-(.


@lolo : abattre non, quoique pour un lion c'est généralement le cas :-). je trouverais, je trouverais forcément une façon de faire.

7didane le Revenant a dit…

En dépit du vent que brasse ce combat contre les moulins, je ne peux que me sentir solidaire de la cause de libération de Fouad.

Le Don Quichot en moi retire son chapeau et s'incline devant son Roi : "Sa Majesté, votre juge a traîné Votre Nom et celui de Ma patrie dans la boue. Sa Majesté, mon sincère attachement à Votre trône m'implore de Vous implorer de nous redonner confiance. Par la grâce de Dieu, remettez Votre juge devant ses responsabilités. Il ne peut esquiver cette petite tâche et en faire une énorme boule de neige qui entache tous les efforts de Votre jeunesses. En refusant d'écouter Votre appel pour une ère nouvelle, Votre juge s'est rendu coupable non pas d'usurpation d'identité d'un homme d'un autre Age, mais pire, du seul lèse-majesté dans cette affaire"

Fhamator sourit ou pas encore ?
Bah tant pis alors. J'y peux rien pour toi !

Attends ! T'es déprimé parce que je t'ai laissé seul ?!

Witi witi...comment tu es sentimental !

7didane Revient ! Remets ton plus beaux habits. On va combattre les moulins à vent tous les deux.

www.7didane.org

Curieux, le faux a dit…

@7didane,

tu vois que quand tu veux, tu peux écrire de très belles choses aussi. Bravo!

youness a dit…

étrange ! -_- ça fais bizar de te voir écrire un article comme celui ci

Youness l'ivrogne a dit…

Je comprends parfaitement ton impuissance Fham’s et je t’avoue que moi non plus, j’arriverais jamais à fantasmer sur Dame Justice même IVRE.
Allez, à l’Amour et à la LIBERTE.
shin

asmaeD a dit…

7didane, Luttons tous contre l'oubli.
Fhamator, courage mon grand

Youness le Soûl a dit…

7didane,
Bsaha nom de domaine, j'espère qu'il s'agit maintenent d'un retour éternel et non d'un éternel retour ;-)