jeudi 26 juillet 2007

AZ, you Rock

Y’en a marre, mais alors vraiment marre. En tant que marocain et fier de l’être, y en marre qu’à chaque fois que le pur hasard des clics me ramène sur les blogs soit disant culturels et artistiques (ZAZ et CouscousPoulette pour ne pas les citer), je me retrouve face à une apologie inconditionnelle des arts subversifs occidentaux & un rabaissement systématique de l’art marocain.

On dirait que le Maroc n’a pas de culture, n’a pas d’histoire, n’a ni art ni artiste. Y’en a marre.

Et bien voilà, aujourd’hui le Fhamator, en tant que mélomane en chef, va vous faire découvrir les délices de la musique Marocaine. Vous ne pourrez que constater par vous-même que généralement les marocains par un réflexe de colonisé vieux d’un demi-siècle, laissent de côté de véritables perles musicales, et font sombrer par la même occasion des artistes authentiques dans l’anonymat le plus total.

Ne croyez pas que je vais faire dans la facilité, comme c’est souvent le cas avec les blogueurs sus-mentionnés.
Je ne vais pas vous parler du Malhoune, qui nous rappelle ce qu’était un Riad avant qu’il ne devienne auberge, ou ce qu’était un verre de thè avant qu’il ne devienne cliché, NON.
Je ne vous parlerais pas du Ghernati qui nous rappelle ce qu’étaient les arabes et les musulmans en général avant que la bêtise ne devienne leur sport régional, NON.
Je ne vous parlerais pas de années 70 quand les Ghiwane, Jilala, Lemchaheb et bien d’autres faisaient rêver des millions de jeunes avant que la sécheresse culturelle (en plus de celle pluviométrique) des années 80 ne viennent tuer ces rêves, NON.
Je ne vous parlerais même pas de la musique marocaine moderne (Al oughnia Al maghribia Al 3assria), dont le chef de file Abdelhadi Belkheyat a réussi, le jour où il a chanté Al Mounfarija avec un orchestre philharmonique, une chorale, des 3issawas et d’autres, à me convaincre que Dieu est bel et bien unique, NON…je ne vous parlerais même pas de lui.

TOUT CA ne refléte en rien l’art marocain, c’est mort et ça ne colle plus aux réalités culturelles et sociales de notre pays, fini, basta et Bimo, on est passé à autre chose.

Fhamator va jouer sur le propre terrain de ceux ou celles qui nous ont déclarés la GUERRE CULTURELLE (7arb Ta9Afia, dixit hoba qui « dixitent » un con).
Fhamator va vous parler de l’underground marocain, et pas n’importe lequel, le VRAI, l’UNIQUE, pas celui que certains magazines francophones et chaînes de radio, notoirement à la solde de puissances étrangères, tentent vainement de l’imposer de force à la fragile ouie Fhamatorienne.
Je vais vous parler du VRAI Rock marocain, celui qui reflète au plus haut point l’identité de ce pays, le seul qui sait comment m’émouvoir, moi et plein d’autres.

Je ne savais pas par quoi commencer, mais hier il m’a été donné de découvrir un des vaillants guerriers contre le raz-de-marée occidental sur la musique marocaine. Et qu’est ce que je pourrais vous dire ? Sincèrement, Cet artiste résume la quinte essence de tous les arts marocains, il synthétise même subtilement ce pays, avec ses forces et ses faiblesses, avec sa beauté et sa laideur, avec ses joies et ses craintes…C’est un marocain, et chacune de ses mélodies le crie haut et fort….


Ce qui m’a frappé le plus chez lui c’est ses textes : Violents, authentiques, fortement ancrés aux réalités mais ouvrant la voie aux rêves, aux ambitions…au désir.
Ses mots sont implacables, justes, irremplaçables…Chaque mot donne l’impression qu’il a été créé pour être placé dans sa bouche, pour décrire ce qu’il est entrain de nous narrer…pour être chanté.

Ses thèmes reflètent subtilement notre cher pays. Il ratisse large, tout y passe : du sexe à la fracture sociale en passant par des fléaux comme l’immigration clandestine.

Mais si je parle de ses mots, ne croyez pas que sa musique est quelconque…loin de là. Il y a chez lui un sens inné de la mélodie, tout comme les génies que furent Mozart & Haja Hamdaouia (je persiste et signe)…Sa rythmique est impressionnante, son phrasé est parfait, mais ce qui m’a le plus marqué c’est sa capacité à faire cohabiter dans une symbiose parfaite un nombre incalculable d’instruments tous aussi éloignés les un des autres.

Si le Fhamator l’a découvert hier, c’est parce que notre artiste a eu la lumineuse idée de produire des Clips. Mais le mot Clip est réducteur et pourrait renvoyer vers ces inepties que beaucoup d’entre vous regardent sur les chaînes satellitaires arabes et occidentales. Je devrais parler plutôt de courts métrages, tellement ils reflètent parfaitement la qualité de sa musique et la force de ces textes. Des petites histoires racontées par son et image qui malgré le manque de moyens et toute l’insensibilité Fhamatorienne, ne l’ont pas laisser de marbre.

Pour complexer encore plus le Fhamator, notre ami a un charme fou, un charisme certain et un physique avenant à des années lumières de la mine douteuse d’un Fhamator. Parfois, on se dit que certains n’ont rien laissé aux autres et que c’est injuste mais pour reprendre Ardisson : La vie est injuste.



Je ne fais pas vous faire languir plus longtemps, mes mots ne pourraient jamais le décrire à sa juste valeur, je vous propose donc mes deux morceaux préférés.
Les initiés d’entre vous l’ont certainement déjà écouté, on ne s’en lasse jamais. Les autres Régalez vous…

Il s’appelle AZ, il revendique sa région, sa musique et tout son être….

1er morceau : Mon préféré (Un duo sublime).
2éme morceau : Un must aussi


PS : Pour ceux, qui veulent faire leur intelligent et me dire que j’aurais pu mettre le player au lieu du lien, je les calme tout de suite. Fainéants comme vous êtes, vous seriez directement partis au player, sans lire mon texte et rien que pour vous faire chier….

PS2 : Zaz et Poulette, depuis que j’ai découvert votre blog, il m’arrive de ne plus m’eclipser quand on se met à parler art et j’arrive même à placer quelques unes devant les regards ébahis de mes connaissances. Merci de ne rien leur dire…

PS3 : Je fais d’un Post deux coups, il me permet de rajouter la musique aux « 7 arts capitaux » ainsi que de créer une nouvelle catégorie « Les parodies » qui va servir à Fhamatoriser vos blogs…..Arrêtez de trembler….

21 commentaires:

Zaz a dit…

preums!!! je suis morte de rire! je finis de me marrer et je reviens dans cinq minutes écrire un truc soi disant (comme tu dirais) convenable.
Zaz (suce mentionnée)

Adamito! a dit…

Deum's (Machi deuxième 7ellouf :D)

Je re !

Adamito! a dit…

Il ne faut pas oublier la talentueuse chanteuse, à laboti exquise, qui accompagne notre artiste AZ !
Sa taille, sa classe et également sa voix (mais c'est pas le plus important) qui nous laisse à côté, font d'elle une chanteuse sans égale !

Adamito!

idarius a dit…

Fhamator, avec tout mon respect pour ton texte pour lequel anbati7ou ijlalane (ze3ma je m'incline bezzaaf), je trouve le gout musical un peu bizarroïde, la sawtt la zinne et certainement la mji bekri, hadi ra chouha machi lfann. shame on them.

Zaz a dit…

Me revoilà! je reviens sur ce que tu dis et je précise que la musique marocaine n'a jamais été en reste dans mes goûts musicaux, bien qu'aucun post chez moi ne lui ait encore été consacré. Notre culture est très riche bien que le rock ne soit pas notre point le plus fort. Pour autant, les musiciens que tu cites (nass el ghiwane entre autres, auxquels couscous poulette a d'ailleurs consacré un très joli billet) ont à mes yeux une considération au moins égale à celle que je porte des Page & Plant, des Bonzo, des Buckley père et fils, des Bob en vrac ou des Mick aux lèvres ensorcelantes. J'ai eu la chance d'assister à deux concerts privés des Ghiwane vivants, et même avec un Larbi Batma absent ils restaient incroyables. Scorcese n'en pense pas moins puisque grace à lui l'incroyable film d'Ahmed Al Maanouni, 'el hal' (littéralement Transes) qui retrace la vie et le voyage spirituel des "Rolling Stones de l'Afrique" a été projeté dans la section ciné classic du 60° Festival de Cannes. Rien que ça! Mes 17 ans riment avec ce film, et avec la chanson Ya sah, qui m'arracherait des larmes depuis un grand fou rire...
Pour ce qui est de la musique arabo-andalouse elle n'est pas écartée, nous avons là un véritable joyau national à préserver et défendre. Que ce soit Al ala ou al Melhoune (dont les origines restent très discutées), des musiciens de génie ont contribué à nourrir notre richesse musicale, et en tant que marocaine, écouter Haj Mohamed Bouzoubaâ ou Thami harouchi relève autant du plaisir que du devoir qu'on a de ne pas sombrer dans la profusion musicale de l'occident au détriment de la notre. Pour l'anecdote, quand j'ai quitté la maison pour venir étudier en France (oui oui je sais que je me suis éternisée et que li zar ikheffef, bref), ma tante m'a offert le jour de mon départ plusieurs CD de Souiri, pour que je me rappelle des petits déjeuners en famille, et de l'ambiance des jours de fête...
Enfin, pour le morrocan underground, je l'ai découvert par des amis marocains musiciens, dont certains n'ont rien à envier aux jeunes pousses prometteuses de la scène internationale. La relève musicale sera assurée, bien que ne naissent pas tous les jours des Abdelhadi Belkhayat, des Larbi Batma ou des Mohammed Bouzoubâa. La jeunesse musicale éclot et cherche sa place, et des groupes comme Hoba Hoba sont rapidement devenus incontournables. Il reste juste à ne pas les qualifier de sataniques...
Pour le reste, je suis ravie que mon modeste blog contribue au développement de Fhamats dans ton cerveau fhmatorien déjà si prolifique :)
@+ mon fhamator

Mohamed El Kortbi a dit…

Les paroles doivent être enseignées et analysées à la fac (littérature et linguistique) !!

Lady Zee a dit…

Ca s'agite par ici, mais je conteste le choix de Fhamator qui, même s'il nous a offert le clip d'un grand artiste, est passé à côté de l'artiste suprême :
(a voir jusqu'au bout!)

http://www.youtube.com/watch?v=zeyGgwlhhEY

_BrainDamage_ a dit…

@ Idarius:
Bon ! On va tout recommencer depuis le début.

Je vais tout t'expliquer depuis le Big Bang jusqu'au l'apparition du langage, ensuite on parlera en détail des organismes unicellulaires, l'apparition de l'Homme, la naissance de la socialisation, le dernier chapitre portera enfin sur la naissance de l'ironie... Quoi? non c'est pas un forfait MacDo! et non c'est pas non plus le nom d'une pathologie bovine... mais cherche encore t'en plus très loin.

Fhamatique ce texte est, nonobstant son illégitime appartenance à la série des Arts Capitaux.

BrainDamage veut un vrai de vrai billet Art Capitaux pas un forfait macDo.

Quand Brain veut Damage a.

B. Damage In the mood for insurrection

le mythe a dit…

Pour éviter de tout expliquer depuis l’origine des temps
Je voudrais signaler la différence entre la musique folklorique (tradition du pays) et l'art musical qui celui ci ne connait pas de frontières
Hormis Al Ghiwane, Migri, et Abdouhab Doukali, le reste est comme l'avait dit Rouicha:
"Al fane aa zaama" et copie coller
Aujourd’hui on voit bien le désastre (les chebs, les DJ ...)

Idem pour l’Occident, on est passé du chef d’œuvre au tube (d’été, d’hiver…)
Le consommable
Les artistes d’aujourd’hui se comptent du bout de doigt, sinon il faut aller chercher dans les archives du passé

Le mythe
Archéologue

Mourai Radouane a dit…

Rien de plus tonifiant que ces mélodies suaves et ces chorégraphies magiques pour commencer la journée. vive l’art contempo –rien ( clin d’oeil à Gad) marocain.

Un seul regret cependant me honte : pourquoi je ne me suis pas lancé dans le show-biz à La marocaine ????……….

le mythe maître archéologue…..mes respects.

youssef a dit…

mat3ounine f d'har ou ma da7ina b'el3emer ...3aychine 3eychet eddabana f elbatana...

9albi wella 7did, beyn yeddine el7eddad, ou el7eddad ma ye7en ma yechefe9 3lih...yenzel derba, 3alla derba. ou ila bred zad ennar 3lih...

Allah yer7em Larbi Batma

Couscous Poulette a dit…

Cher Fhamator, je ne vais pas me justifier et te dresser l'inventaire de tous les passages de mes posts où je ne "rabaisse pas l'art marocain".
On est Vendredi matin, et le couscous de tout à l'heure va encore plus achever le semblant d'éveil que j'essaye de sauvegarder, à cette heure-ci.

Donc je suis ce que tu veux et même pire (ou bikhir : la rime, mon frère, la rime!) : un agent à la solde des puissances étrangères, une non amatrice de Hajja El Hamdaouia, une chantonneuse de Nass El Ghiwane et bcp de choses qui font que je suis ce que je suis.
Ce que j'entends bien ne pas être, c'est un épouvantail ou une sorcière à brûler sur la place publique pour ne pas matcher avec tes goûts à toi . Et je pense que Zazie n'en pense pas moins.

Mon blog est ce qu'il est et le restera, et ça c'est du déjà dit. Les jugements, les pointages du doigt et le mac carthisme à la sauce Fhamator (à glisser dans une conversation, ça peut faire bien aussi) c'est pas ma came (ou zid aaliha une droguée).

Je préfère le côté Fhamator à celui de Persecutor, ça me fait des matins plus chantants.

SABA a dit…

@Fhamator: franchement, tu aurais pu nous parler de Rouicha, de chikhat, de Simo taliani meme, mé AZ????? c cruel de ta part!!! imagine que je l'ai écouté hier avant d'aller me coucher, alors je te raconte pas les cauchemars que j'ai eu... et ce petit air qui n'a pas cessé de se répéter dans ma tete: la boti la boti!!!J'en deviens folle!!!:)

Fhamator a dit…

@Zaz : la précision était inutile ZAZ, C’ETAIT TRES CLAIR (je te cite là). A part si c’est pour me rendre plus complexé que je ne le suis déjà (ma haine s’en va grandissante by the way). For the record, le Post s’inspire d’un débat sur la marocanité exclusive de l’art prônée par certains de nos compatriotes (les hobas l’on illustré dans une chanson intitulé Alkalakh), et d’une supposé guerre culturelle mené par des gens (comme toi, moi, poulette et bien d’autres). La référence à l’esprit colonisé est une des thématiques préférées de ces purs Fhamators qui regrettent la sécheresse des années 80 ou seuls des niaiseries comme les leurs étaient permises. Si je me réfère à certains artistes authentiques, c’est juste pour mettre de l’eau dans mon moulin (et non pas pour dire l’évidence) et éviter qu’on pense que mon ironie va jusqu’à dire qu’il n’y a que des AZ au Maroc.

@Couscous Poulette : je vois que mon hommage est mal passé. C’était une PARODIE (cf ci-dessus), je savais que je risquais l’ambiguité mais venant de toi je suis un peu surpris. Un jour une blogueuse quand j’ai essayé de m’expliquer m’avait dit ce qui suit : « Fhamator ne plaît que quand il est incroyablement insupportable! ». Si j’en crois ton commentaire, tu m’aimes à la folie ;-).
PS : Persecutor carrément, 7chouma 3lik pourtant j’ai mis un PS tout ce qu’il y a de plus gentil..snif

@idarius : bon, je te laisse le bénéfice du doute. Tu étais en vacances et tu n’es pas habitué aux Fhamates, relis tous les posts et reviens me voir, on en rediscute dans quelques heures.

@MEK : encore là ? c’est qu’il s’accroche le MEK. Tiens tu me donnes une idée, on en reparle dans quelques jours.

@LadyZee : Tu risque des poursuites pour crime contre l’humanité Zee. Il faut pas déconner, il y a peut être des enfants qui me lisent.

@Brain ou Damage : d’accord sur l’illégitimité par rapport aux arts capitaux, mais juste pour changer un chouia. Tu l’auras ton art capital, tu l’auras voulu. Les autres vous pouvez dès maintenant lui en vouloir.

@Mythe : En tant que grand admirateur de la nouvelle scène marocaine (avec toutes les imperfections qu’elle comporte), je ne suis pas d’accord avec toi. Je ne veux pas sombrer dans un « c’était mieux avant » fataliste, il ne faut pas oublier qu’on est entrain de reconstruire ce qui a été anéanti et détruit pendant des décennies et rien que pour l’espoir que ça me donne, je dis bravo.
Fhamator Fashion Victim ;-)

@Radouane : si tu ressembles à AZ fonce, toutes tes chances sont intactes.

@Youssef : arrête de te foutre la tête entre le marteau et l’enclume ; Allah yre7mou.

@Saba : Ki se qou ti vous, ispice di fille, si ti n’arrives pas à imi AZ, ci k ti vriment counne.

Fhamator a dit…

ET en plus Couscous, tu me fais oublier Adamito, alors qu'il était deum's, non mais.

@Adamito : sa taille m'a littéralement arraché un larme, sa classe m'a rappelé les années que j'ai rettapé...il faut pas croire qu'il est con, non. la boti est un hommage à Zoubida, Femme de Haroun Errachid (enfin si ma mèmoire est bonne).

Couscous poulette a dit…

Mmmouais ... Qui a volé l'orange du marchand ? C'est l'ambiguité !

Yallah, wakha, au bûcher l'ambiguité !

Mmmm, je t'aimerais à la folie donc ? Toi et moi dans le même bermuda ? Ca voudrait dire que ceci était notre 1ère dispute ? Had chi c'est trop romantique pour moi :)
Allez, je m'en retourne à ma dernière demi-heure de boulot avant d'aller chez moi bisouter sec mon chien !

Zaz a dit…

@ Fhamator: tu as failli me facher la poulette, et avec son sacré tempérament elle aurait fini par t'avaler tout cru, tout coq que tu sois !
Pour le reste, je persiste, et signe ;) .

@ Simsim: Toi et moi dans le même bermuda? tu dois être la seule au monde à te rappeler encore de Leopold Nord!!!! Le souvenir de cette phrase (abusivement galvaudée et transformée à tous les matchs de volley profs/elèves au collège) a fait ressurgir un vieux vieux sourire!

Couscous poulette a dit…

Bon ! Wahed le graaaaand Mea culpa, j'avais pas encore vu les vidéos (délicat au 'taf).
Nécessaire pour comprendre le 10ème degré du post, effectivement :(
Donc, qu'est-ce que je peux bien rajouter sans risquer de te tendre le bâton pour me battre ... iwa, khellina dans la boti du geste ;)

To Zazie : Tiens, je viens d'avoir une idée de post (petite ampoule au-dessus de ma tête qui s'allume) ;)Au fait, le "ké' c ki bouge le c... des andalouses" avait une version darija ... souvenance ?

Zaz a dit…

@ simsim: of course!!!!!

lily a dit…

....je ne m'en remets toujours pas, tellement pas en fait que mon sens de la répartie en prend un sacré coup!
....entre la grace inégalable de la danseuse, la voix de sirène de la chanteuse, le trucmuchegrrrr de AZ( aucun mot de mon maigre vocabulaire ne m'a semblé digne de le décrire!), je suis- et je l'avoue humblement- DEPASSEE!!!
alors,à la prochaine fois en espérant que AZ le magnifique n'aura pas anéanti à jamais mon unique neurone valable...
PS1: je préfère finir dévorée par mes chats...
PS2: les textes, oh les textes.....Rimbaud,kabbani et abderrahmane al majdoub peuvent aller se rhabiller...

_BrainDamage_ a dit…

Rien à voir: Fhamator serait-il iconoclaste? Y a pas une calisse d'image dans ton blog :D

À moins que ce ne soit une déco de style minimaliste nihiliste extrémiste, illustrant l'illustre sensibilité artististe du plus grand [le seul] Fhamatiste de notre ère?

Brain de philo.