mardi 4 décembre 2007

Procès d’intention

Ce matin, l’économiste, quotidien économique tout ce qu’il y a de plus austère, s’est découvert une vocation humoristique et m’a arraché un sourire. Ainsi l’éditorial du numéro d’aujourd’hui commence par la phrase suivante : « Il est agréable de constater que le bon sens a fini par gagner du terrain à l’USFP ».

Vous auriez compris que le dit éditorial traitait de l’éviction de El Yazghi (Momo pour les intimes) l’ex-premier secrétaire de l’ex-parti que fut l’USFP.


Indépendamment de mes sentiments pour le Mec qui m’a piqué mon JOB, Votre Fhamator en déduit automatiquement la définition marocaine du bon sens politique:

  • Le bon sens c’est après 10 ans de gouvernement, se prendre une raclée électorale et participer tout de même au gouvernement (et ce n’était pas une décision unilatérale de MoMo).
  • Le bon sens c’est qu’après la formation du gouvernement avec l’USFP comme Membre, inventer le concept sympathique du «soutien critique ».
  • Le bon sens, c’est fustiger haut et fort les cadeaux fiscaux de la loi de finances et traiter le nouveau gouvernement de tous les maux libéraux, en omettant le fait que cette loi de finances a été élaborée par un certain « Oualalou ».
  • Le summum du bon sens, c’est de virer le secrétaire général, d’annoncer une direction collégiale du parti jusqu’au congrès (le temps que tout le monde affûte ses armes), mais ne rien dire (pour l’instant) sur le sort de la participation de ce même parti au gouvernement.

Moi, ma connerie est entrain de me dire que si MoMo a été viré, ce n’est pas une résultante de la défaite électorale, ni une quelconque pression de la « base » ou des militants (depuis quand on prend en considération ces incultes). Ce n’est même pas comme dit l’intéressé pour préserver l’unité du parti (encore un peu et il se prendrait pour Sassi)….

Naaaaaaaaaaan, Ce n’est pas une quelconque raison politique, MoMo a juste mal géré la liste de nominations pour les postes ministeriels . Il s’est donc fait des grands potes sein du parti et il le paie cash….

Ce n’est pas un acte politique, ce n’est pas une refonte structurelle du parti, c’est comme depuis longtemps une simple histoire de personnes……

Tout le reste n’est que littérature.

PS : Ce billet est de mauvaise foi (pas tant que ça) voir intellectuellement malhonnête (pas tant que ça) d'où le titre….mais j’ai pour bonne excuse, plusieurs années de déceptions cumulées.

15 commentaires:

Célibataire Casaoui a dit…

Décidement, je ne comprendrai jamais rien à leur truc moi :S

Mounir a dit…

Je préfère retenir le PS.
Salutations.

Couscous poulette a dit…

Depuis les espoirs déçus des gauchos de tous poils en El Youssoufi (époque prime minister), c'est la grande débâcle de l'USFP.
Coup de grâce assené lors des dernières élections législatives.

Son rôle naturel dans l'opposition n'est plus crédible (marionette El Gahs-ique).

Il faut avouer qu'aujourd'hui, les dream teams sont plus du côté de l'Istiqlal (Ghellab, El Alamy) ... et Dieu sait que ça me coûte de dire ça !

P.S : Fhams, d'après toi, à quoi devrait ressembler la fine équipe du 11 de l'USFP ? :)

ML / www.laroussi.net a dit…

Au-delà du manque d'estime que je peux avoir pour le sieur Yazghi pour de multiples raisons, j'osais espérer qu'il devait bien avoir un petit chouia, même minuscule, de dignité, non pas forcément humaine, mais, au moins,politique. J'ai l'impresion que ce mec, aveuglé par un pouvoir virtuel, pour lui en tout cas, a perdu tous sens du discernement.Il s'accoroche à un poste néant, à un titre creux, à une mission nulle. Et qu'importe ce qu'on peut penser de lui ou de ce qu'il fait ou ne fait pas. Son drame, et il n'en est même conscient, c'est que le makhzen qui l'a mis sur cette galère, va sûrement, un jour ou l'autre, l'en déloger. Et à grand fracas. Mission terminée. on n'en parle plus. Mec cuit. À jeter !
Quelle honte !

ML...mal à gauche

Anonyme a dit…

Pourquoi vous êtes aussi durs avec lui...
Vous ne pouvez pas le comprendre, lui seul connait les arcanes du pouvoir,
Lui seul sait se sacrifier, sacrifier son parti et sa dignité pour le bien de la nation,
Lui seul sait mettre en péril toute la "cohérence" et la "crédibilité" de son parti pour préserver les intérêts suprêmes de la nation,
Lui seul sait mettre de coté les "principes" de la gauche et devenir plus makhzenien que le makhzen,
Lui seul peut décider de participer et critiquer le gouvernement pour continuer l'édification de l'état de droit,
Lui seul est capable d'être le martyre...du ridicule

Couscous poulette a dit…

Cher anonyme, tu "nages" en eaux troubles.
El Yazghi n'a fait que vivre un chateau de sable en Espagne, qui a été balayé.
Si tu penses que El Yazghi masterise l'Art de la guerre, tu te trompes. Il est juste complètement à côté de la plaque ! :)
De toutes façons, l'USFP et ses petites querelles ... mesquines, est devenu un véritable jardin d'enfants. Certains veulent continuer à jouer dans les bacs à sable, en pistant les "martyrs" ces derniers en seraient presque flattés), d'autres se limiteront à une seule apparition, laissant à l'attaquant l'illusion d'une victoire virtuelle, si cela peut le consoler.
Certains veulent juste "gagner", réel synonyme de ridicule, alors que l'USFP a vraiment d'autres chats à fouetter, et que d'aucuns devraient comprendre que le débat n'est pas là.
Beaucoup de OK Coral cheaps à l'USFP.

inspiration a dit…

Je crois que je vais retenir la citation ci-dessous:

"Ce n’est pas un acte politique, ce n’est pas une refonte structurelle du parti, c’est comme depuis longtemps une simple histoire de personnes……"

7didane la7rami a dit…

C'est toujours une histoire de personnes. Comment Fhamator Fham's peut en douter ou espérer une alternative.

Espérant que des fois les histoires de quelques uns aient dans le même sens que celle de la collectivité.

Créons l'Illusion. Motivons le peuple.

Ibn Kafka a dit…

Je suis persuadé effectivement que l'interprétation la plus cynique est la juste - Lachgar, qui n'a pas ouvert la gueule depuis que l'USFP est aux manettes, se redécouvre une âme de "basiste" - à d'autres! Tout ça va sans doute se terminer par l'élection de Gahs, avec une ligne guère plus contestatrice contre le pouvoir réel...

_BrainDamage_ a dit…

@ couscous poulette:

"And so casltes made of sand fall in the sea eventually..."

Anonyme a dit…

@ couscous poulette:
Mon commentaire est à prendre au deuxième degré...on est chez Fhamator:)
D’ailleurs dans la politique marocaine tt est question de degré...
Ces dernières décennies, des marocains ont rivalisé pour prouver leur proximité avec le makhzen (avaient-ils toujours le choix?): s'incliner devant le passage du train "royal", supporter Alaoui à la RTM, baisemain...
Bien sûr le makhzen n'oublie pas ses sujets et les récompense au prorata du "degré" de leur effort
Pour Yazghi la récompense est de taille, un poste de ministre avec l'autorisation officielle de ne rien faire (ceci dit, on peut être ministre de quelques chose et ne rien faire) mais pour Yazghi c'est officiel et c'est écrit noir sur blanc il est ministre mais de walou (aérien)...
et yazghi est un homme "honnête", il mérite une récompense de cette taille. Il a "sacrifié" sa vie, son parti, sa carrière politique, le respect de bcp de gens...
et comme tout est question de degré, Yazghi a atteint le degré maximal…du ridicul

Fhamator a dit…

@CC : Ah bon pourtant c'est limpide :-(.

@Mounir : Pas tant que ça....Cela étant dit ton commentaire est justement un acte politique :-). j'espère que tu nous raconteras la suite des événements.

A très vite.

@Poulette : oui le rajeunissement a été entamé par l'Istiqlal (et ça me coute aussi de le dire).
Pour el Ghas, ça te choquera peut être, mais je n'ai rien contre. je pense même que j'aimerais bien qu'il prenne les rennes pour voir ce que ça va donner, surtout quand je vois qu'entre temps la direction collégiale va être tenu par Oualalou, Malki et lachgar....

Fhamator en attente du pire.

@ML : mais ils en sont conscients, ils ne sont pas cons tout de même....sauf que depuis longtemps, une conception politique a cédé le pas à une certaien conception de la politique faite de contexte, intérêt et contre-intérêt.

Fhamator....souffrant d'empathie.

@Anonyme : Voir réponse de Couscous, elle est au premier degré ;-).

@Poulette: J'ai comme l'impression qu'en matière de déception je ne suis pas tellement seul ;-). Bien DIT.

@inspiration : Ce que tu voudras :-).

@7didane : totalement d'accord sur les orientations personnes/Collectivité, mais il y a certaines limites que notre égocentrisme et notre ambition ne devrait jamais dépasser....je pense qu'à L'USFP, toutes les limites ont été effacées...

je te fais lire un billet sur l'USFP, si c'est pas de la motivation du peuple ça ;-).

@IBN Kafka : Totalement, absolument et définitivement d'accord....
Pour l'élection Gahs, je ne pense pas que c'est acquis, et je pense aussi qu'en terme de contestation (qui peut se le permetter actuellement??), ce n'est pas ce qu'il y a de pire au niveau de l'USFP.

@Anonyme : Mais on avait compris :-).

humaniste anarchiste a dit…

je ne vois pas pourquoi vous vous acharnez à essayer de trouver un sens à e qui se fait en politique au maroc?
A croire que quelque chose à part l'intérêt privé, le clientélisme ou le népotisme puisse guider les actions de ces "politiciens" de pacotille élevés à la sauce des "notables" de notre chère France protectrice!
Merci pour cette tribune et Bonne journée

Moony a dit…

le résumé tu l'as déjà fait: " c'est une simple histoire de personnes" merci fhamator pour tes fhamates bien à leur place ;-))

Mimid a dit…

Bonjour tout le monde,

depuis un certain temps j'observe ces fhamates sans réagir, j'ai beaucoup aimé ce blog malgré le fait que je ne suis pas tout à fait d'accord avec certaines de ses fhamates et surtout le fait qu'elles sont formulées en français figurez-vous que je suis un francoman-ophobe mais bon...

Sur la scène politique Marocaine il n'y a que le Roi et sa compagnie ensuite il y a l'argent, et avant tout ça on a les ambassadeurs des pays "alliés" (france, etats unis) et rien d'autres. Quand à nous, pauvre peuple de ce pays, on est loin de peser quoi que soit sur cet échiquier(partis politiques y compris), tout ce que je veux dire que le USFP ou Istiqlal ou PDJ ... n'est que de la mise en scène

PS: je précise que je suis membre du courant radicale de la première force politique du pays(ceux qui n'ont même pas de carte électorale)