lundi 25 juin 2007

Le Dogme de la route.

Ce post fait suite à celui de notre citoyen préféré (Hmida de son prénom) et à sa demande insistante, que dis-je suppliante d’y répondre. Fhamator, magnanime, décide donc de prendre sur son temps, combien précieux, pour traiter dans l’infamie qu’est son blog un sujet encore plus infamant : la sécurité routière.

Je ne vous dirais pas ce que notre citoyen a écrit dans son post, vous n’avez qu’à le lire, mais il a suggéré son impatience à voir une autorité religieuse traiter du sujet à l’image de ce que d’autres, mécréantes cela dit, ont fait.

Fhamator, étant agrégé en théologie d’après guerre de la fumeuse université télévisuelle Al-fhamatoryine, vous livre ici les percepts à suivre en bon pratiquant et qui permettront de mettre fin à cette hécatombe, qui inutile de le rappeler, nous vient tout droit de cette course effréné vers la modernité occidentale et son cortége de perditions et d’errance.


1- Priorité aux hommes :
Selon une étude de l’académie salafiste des sciences occultes et des arts martiaux, la femme serait la première cause d’accidents dans le monde. Ceci est compréhensible, puisque avec le code de la route actuel, une femme au volant semble, par un inexplicable sentiment de pouvoir, oublier le principe religieux de tutelle et se donne le droit de se comporter en égal de l’homme.
Ce dernier devant tant d’irrespect, n’a d’autre choix que d’exprimer par la force sa suprématie et sa foi au péril de sa vie et accessoirement celle de l’égarée, créant ainsi de nombreux accidents qui aurait pu être évités si l’on s’en tenait aux rudiments de la doctrine.

Ainsi en terre de foi, en prenant l’exemple de la priorité, le code de la route devrait être ainsi :

- En cas de croisement de deux voitures « masculines », priorité à droite.

- En cas de croisement de deux voitures de sexe opposé, priorité au masculin.

- En cas de croisement de deux voitures « féminines », la priorité est à la voiture dans laquelle sont transportés des personnes de sexe masculin.

- En cas de deux voitures « féminines » transportant des personnes de sexe masculin la priorité est à la voiture transportant l’homme le plus âgé. Dans l’impossibilité de vérifier l’âge des passagers masculins, deux Adouls ou douze témoins seront largement suffisants.

- Pour des raisons évidentes de sécurité de la femme et de préservation de sa vertu, il lui est fortement déconseillé, sauf cas d’extrême urgence, de prendre le volant toute seule. Auquel cas, la priorité entre deux voitures féminines est à droite.

Inutile de noter, qu’un traitement rigoureux des textes, nous ramènerait à interdire purement et simplement aux femmes de prendre le volant (cf rite wahabite) , mais Fhamator en progressite convaincu prône un renouvellement de la doctrine et une réinterprétation des textes. Par conséquent il conçoit que dans la vie moderne (salaire de la femme), il se peut qu’elle ait un besoin économique de prendre le volant. Dans ce cas de figure et exclusivement dans ce cas de figure, il nous est agréable de le leur autoriser.

D’autres raisons nous poussent à déconseiller (à défaut d’interdire) le volant aux femmes, nous nous limiterons pour des raisons d’espace à celles-ci :
- le manque de concentration des hommes face à la tentation diabolique d’une femme seule au volant.
- L’émotivité de la femme, qui à la vision d’une semi-remorque, d’un enfant de la rue, d’un chiot, d’un autre accident…freine, braque, lâche le volant, etc…provoquant des carambolages qui auraient pu être évités avec le self-contrôle et la lucidité des hommes voir à moindre degré la présence d’un accompagnateur (y compris bébé mâle).
- L’absence de jugement de la femme pendant ses menstruations cause aussi plusieurs réactions irrationnelles entraînant des drames dont on se passerait bien.
- L’extrême inconvenance pour une femme de se retrouver seule face à une boîte à vitesses. Cet instrument infernal pouvant créer des désirs rédhibitoires chez la femme et selon le principe religieux « Mieux vaut ne pas tenter le diable ».

Il est encore plus inutile de préciser que le code de la route ne prévoit pas les homos et les lesbiennes. Tout bon conducteur croisant ces fils de Sodome et Ghomorre, a l’obligation de leur passer dessus pour purifier la société de ces déchets. En cas de mort, il est assuré du bonheur éternel en tant que martyr.
En cas de doute, le principe « Tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens » prévaut.

2- La prière du volant.

Nous ne dirons jamais assez à quel point la prière du volant est importante pour la sécurité routière. Outre le caractère moralisateur de celle-ci, obligeant prudence et vigilance, les ablutions nécessaires à toute prière, permettent de revivifier le corps et l’esprit luttant ainsi contre l’une des principales causes d’accidents: la somnolence au volant.

Par ailleurs, la prière du volant expie les pêchés passés du conducteur, ce qui en cas d’accident mortel permettrait à celui-ci de rejoindre les meilleurs d’entre nous pour une vie éternelle pleine de joie et de plaisirs. Et comme chacun le sait, mieux vaut une mort sereine qu’une vie périlleuse.

3- Prenez le taxi :
Vous l’aurez sans doute remarqué, les chauffeurs de taxi sont l’ultime bastion de notre foi, par leur immense expérience à écouter des cassettes religieuses en tout genre, ils ont indéniablement acquis une science digne des plus grands oulémas. Ainsi en privilégiant le taxi sur la voiture personnelle, vous faites d’une pierre trois coups :
- Vous avez droit à plusieurs séances religieuses par jour, ce qui renfoncera votre foi et vous maintiendra sur le droit chemin.
- Vous permettrez à nos vénérables chauffeurs de mieux gagner leur vie et par conséquent à contribuer au financement des activités djihadistes de nos frères persécutés de par le monde.
- Par ricochet, en laissant votre voiture à la maison, vous contribuerez à résoudre les problèmes des embouteillages et donc les accidents qui en résultent.

Pour les trajets plus longs, Fhamator ne saurait trop vous conseiller l’avion, engin qui pour l’ensemble de la communauté est synonyme d’une grande fierté et de doux souvenirs.


4- A dos de chameau ou à cheval :
Pour les plus rigoureux (ce n’est pas obligatoire mais préférable), Fhamator en bon salafiste qu’il est prône un retour aux sources et aux vénérables traditions de nos ancêtres. Ainsi, effectuer vos trajets à dos de chameau ou à cheval, vous permettra de confirmer votre grandeur spirituelle et votre attachement à votre communauté (qui sera ipso facto reconnaissable). L’âne, le dromadaire ou les mulets ne sont pas considérés ici vu qu’ils n’étaient pas en odeur de sainteté auprès de nos aïeuls.

En sus du caractère rituel d’une telle démarche, elle permettra de régler le problème de vieillissement du parc automobile, les problèmes de vitesse, du délabrement des routes (qui ne serviront plus à rien) et bien d’autres…Pour ceux qui sont pressés, Fhamator s'empresse de leur rappeler que "ceux qui se sont pressés, sont morts"


Il est désormais établi que, comme toute chose dans la vie, l’application des règles religieuses nous permettrait de résoudre des problèmes que la modernité et l’occident ont créés.

Salam.

PS1 : Fhamator s’enorgueillit déjà du jour ou ses percepts seront dictés par un Alem quelque part dans le monde (voir si ce n’est déjà fait) .
PS2: Une pensée pour tout ceux à qui la route a enlevé un cher.

10 commentaires:

Najlae a dit…

awah, "L’absence de jugement de la femme pendant ses menstruations " ya eu une étude pour étayer ces propos là? :o)

Fhamator a dit…

merci de te référer à la bibligraphie des différents Ayatollahs à travers le monde, tu verras que ça ne souffre d'aucun doute...snif

Suivi a dit…

slt M.fhamator, pour résumer un peut ta Fatwa je te propose ce qui suis :
Mise sur le marché de voiture intélligentes capable de :
- Vérifier à travers la température, le rythme cardiac et autre que la femme n'est pas en période de menstruation avant de démarrer !
- s'assurer que la femme ne dépasse pas la vitesse autorisée, sans pour autant généles autre conducteur Mal.
- Réagir aux appels de phare des automobilistes hommes et se ranger dans la seconde qui suit à droite et libérer ainsi le passage.
- éviter à la femme de jouer à Michel vaillant sur l'autoroute,Lorsqu'elle se fait dépasser, surtout lorsque celle-ci est en possetion d'une Picanto et que la voiture qui vient de la larguer est une belle Allemande.
Bien entendu cette voiture doit être dépourvue de levier de vitesse. on leur mettera une petite manette (Avant - arrière)pas besoin de vitesse, de toute façon elle dépasseront jamais 40km/h

Par ailleurs je suis tt à fait d'accord avec toi sur le fait d'aider les femmes à s'habituer à prendre les taxis, et ce pour les raisons que tu as invoquer ainsi que dans le souci de libérer les routes. Pour les long trajets, elles se feront conduire par leurs Papa, petits amis ou Maris !


Là je viens de sugner mon arrêt de mort :)

Fhamator a dit…

@Suivi, ton analyse est un pas de plus sur le droit chemin, toutefois je réprobe énérgiquement le fait de se faire accompagner par son petit ami. Tout personne de religion sait QU'IL EST FORMELLEMENT INTERDIT d'avoir un petit ami, un mec, un amoureux...

Et en cela tu as raison, tu viens de signer ton arrêt de mort.

PS: toute personne qui débarassera la communauté de cet hérétique de Suivi aura droit à un séjour de 3000 ans, là ou vous savez.

Anonyme a dit…

Toutes les études ont démontré que les hommes et leur comportement au volant causent des centaines de fois plus d'accidents que les femmes au volant, toutes proportions prises en considration.

Redsnake

Najlae a dit…

ce redsnake a une analyse tout à fait pertinente,dois-je avouer :)

"le fait de se faire accompagner par son petit ami. Tout personne de religion sait QU'IL EST FORMELLEMENT INTERDIT d'avoir un petit ami, un mec, un amoureux..." MIAHAHAHHAAHHHAA

hmar ou bikhiiiiiiiiiir a dit…

moa en tout ka je né pa à paçer le permit

_BrainDamage_ a dit…

Sauf si l'on possède comme Brain Damage un harem personnel. Mais la terminologie n'est pas la même: on parle alors de concubines ou de maitresses.

B. Damage

Fays a dit…

Daba, si la femme ne peut pas avoir d'amoureux ou de petit ami, est-ce que le petit ami a le droit d'avoir une petite amie ou une amoureuse ?

Et si l'homme donne à sa femme une procuration pour conduire à sa place, est-ce qu'elle retrouve sa place en tant que fière conductrice ?

Dans cette photo, à travers la position des voitures, on voit clairement la responsabilité de la testostérone dans l'accident.

Suivi a dit…

@>>Fays : quand la femme ne peut pas avoir de petit ami et que l'homme peut avoir une petite amie, cette dernière on l'appele "Jariya", ou concubine.