mercredi 27 juin 2007

Fhamator et les 7 ARTS capitaux (PART 1)

Fhamator comme l’immense majorité de ses compatriotes est un fin amoureux des ARTS et même un illustre artiste. Toute personne qui osera contredire cette affirmation est d’une grande méconnaissance du marocain en général et des Fhamators en particulier.

Je disais donc que Fhamator et ses semblables sont des artistes nés, peut être même les derniers artistes (de la classe), puisqu’à la différence d’autres l’art chez eux est quotidien, généralisé et populiste (sans sombrer dans le populaire).

Que vous le vouliez bien ou non, regardons de plus près les arts majeurs et l’expression qu’en font Fhamator et les siens.

I- L'Architecture :

Fhamator conçoit l’architecture comme une magnifique expression urbanistique de la beauté. A cet effet, c’est un adepte du Cubisme (ne pas confondre avec le courant pictural que Fhamator ne peut que dénigrer). Le cubisme architectural donc, est une forme de néo-classicisme prônant la magie mathématique de la symétrie et la mystique du Carré d’où l’axiome de base « Mettre des petits carreaux dans un Grand carré». Ce courant, bien sûr s’étant inspiré de la célèbre EAHP (Ecole Architecturale des HLM parisiens).

En plus de l’esthétique évidente du Cubisme Architectural, de manière subliminale, il porte en lui nombre de principes philosophiques tels que :

- l’équité sociale : Que vous payez le mètre carré à 1000 DH ou à 30000, le cubisme ne tolère pas la différenciation. L’axiome de base est strictement respecté dans tous les cas de figure.

- La foi des constructions: les bâtiments se doivent tous d’exprimer leur foi, statues et autres ornements en sont bannis pour éviter de susciter toute dévotion auprès de nos compatriotes (il est aisé de comprendre quelle adoration, le marocain moyen, va probablement éprouver devant la vision d’une statue en haut ou à la porte d’un immeuble).

- le Patriotisme : nos bâtisses sont marocaines et nos immeubles sont marocains. Pour simple preuve, il suffit d’admirer certaines chambres que des vénérables architectes Fhamatoriens se sont creusés la tête pour leur donner la superbe forme d’une étoile à cinq branches (variante à six branches pour prouver la grande histoire du judaïsme marocain). Les basses questions fonctionnelles genre « comment faire tenir un lit » passant bien évidemment au second plan.
D’autres architectes encore plus doués se donnent un mal de chien pour faire d’un appartement une représentation en miniature de la carte géographique du Maroc. Faisant ainsi de la cuisine un superbe étroit de Gibraltar (tout aussi vital pour nourrir les familles marocaines) jusqu’au Grand Salon Patriotique représentation de l’immensité du Sahara marocain, et peu importe si le salon ne laisse pas beaucoup d’espace pour les chambres, il s’agit là bien sûr d’une cause nationale (mais aussi familiale & m’as-tu-vutal à défaut d’être vital).

-Le sens de la famille : Comme vous devez l’ignorer, l’écrasante majorité des constructions au Maroc sont ce que l’on appelle des R + X (comprenez Rez-de-chaussée + plusieurs étages allant de 1 jusqu’à 5 en fonction des relations fraternelles et pécuniaires avec l’administration marocaine). Ces constructions sont l’éloge de l’ancestral attachement familial du marocain, qui sachant que ces enfants auront plus de malchance qu’il en a eue, s’empresse de prévoir d’un coup le logement de l’ensemble de sa progéniture ainsi que ses éventuels petits enfants.


Dans cette grande œuvre artistique qu’est l’architecture marocaine, des charlatans viennent emmerder Fhamator avec une nouvelle forme d’expression architecturale, se prévalant de l’abstrait. Un courant qui malheureusement est de plus en plus en vogue auprès de certains, j’ai nommé: l’insalubrisme. Réunis au sein d’associations nommées « Ouled Lkariane », ils font tout pour mettre leur grain de sable dans cette perfection artistique.
L’Etat marocain en tant garant de l’expression artistique unique procède à des destructions systématiques de ces non-œuvres mais c’est sans compter sur la résistance de ces faux artistes, qui arguant du fallacieux prétexte de ne pas avoir d’autre toit, reviennent à la charge et se battent bec et ongle pour la survie de leur ignominie artistique.
Plus grave, il semblerait que leurs adeptes soient de plus en plus nombreux mettant en péril la grande œuvre architecturale marocaine patiemment mais courageusement construite. A cela Fhamator, croit avoir trouvé la solution, à défaut de les convaincre de leur errance stylistique, il préconise de construire tout autour des œuvres des insalubristes, des murailles hautes comme une tour. Ces murailles, en plus de cacher cette agression à la finesse artistique de Fhamator, sont par leur forme de grand carré en parfaite adéquation à l’axiome de base du Cubisme. Il est vrai que les fameux « Ouled Lkariane » même en étant petits ne se tiennent pas à carreau et ne sont pas encore très carrés, mais Fhamator finira bien par leur faire entendre la voix de la raison.

Dernier bastion de l’anté-cubisme, les centres-villes marocains. Par leur architecture totalement étrangère à notre culture, à l’axiome et aux principes du Cubisme, ils nous remémorent la peu glorieuse époque du protectorat. Grâce au grand patriotisme de Fhamator et ses semblables, l’alignement des centres-villes sur les règles de l’art cubique est en bonne voie. Bien sûr, ce n’est pas encore suffisant, certains vestiges comme l’hôtel Lincoln de Casablanca ou le Théâtre Cervantes de Tanger sont encore debout, Mais croyez en votre Fhamator préféré…Plus pour longtemps.


PS : Pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur le cubisme vous pouvez vous inscrire à la Addoha Academy. Pour ceux qui souhaiteraient contribuer à la lutte contre les insalubristes, vous pouvez vous adresser à l’ANHI (Agence Nationale de lutte contre l’Habitat Insalubre), pour les autres…fermez les yeux.

9 commentaires:

_BrainDamage_ a dit…

Preeeeeeuuuums!

Juste une précision pour rester tout à fait fhamatiste, lesdites associations sont regroupés au sein de la Fédération Ouled Lkariane crée en 1980 pour des raisons obscures, mais dont l'efficacité n'a jamais été démentie; pour plus de précisions, veuillez vous reportez aux archives historiographiques de Brain Damage fhamatiste doctorant:

http://vu-de-loin.blogspot.com/2007/01/dernier-inventaire-avant-liquidation-la.html

En toute fhamat votre,

Brain D.

Suivi a dit…

Pour combattre l'insalubrisme je propose d'utiliser :
- Le Gaz moutarde.
- Le Gaz Sarein.
- Les bombes au Phosphore.
Les destructions massives ne sont pas suffisantes

Zaz a dit…

Ce qui est dramatique, c'est que par amour inconditionnel et dévastateur pour ce cubisme ô combien chéri, sont sacrifiés de véritables petits bijoux de l'architecture coloniale. Mais tu l'as bien dit toi même, les architectes fhamators sont des patriotes, et ils se font un plaisir de saccager les rares vestiges admirables d'une époque où notre patriotisme a quelque peu été traîné dans la boue... Ce nationalisme louable aura à ce niveau là des conséquences ravageuses, puisque certains de nos quartiers sont littéralement défigurés. Mon dernier infarctus: l'été dernier, Bd d'anfa: une charmante petite bâtisse coloniale rasée pour laisser place à des fondations d'immeuble…
Heureusement que certaines personnes se mobilisent en associations de défense du patrimoine architectural (Cf contactez LADYZEE, une défenseuse de la cause).
Vivement tes prochains écrits… sur la déliquescence de l'art de chez nous...

Hamida Lamèche a dit…

Salut Bogoss sagace ou tu préfères Fhamator à deux sous ? Je viens par la présente (s)excitter ta légendaire prophétie pour réinventer le cubisme corporel intergalactique… car je suis une culée cultivatrice de culbute capillaire et cul-linaire. On m’a susurré ta décoration de porte et je l’ai pénétré sans trop de masturbation. Tu n’es pas moins poli et burlesque que mes envoûtantes mèches à trois balles… de baise-ball (sorry j’ai trois seins et deux anus).
J’utilise mes cheveux comme fil dentaire et mes pompes comme peigne pour soulager l’insalubrité du nouveau monde contemporain.
J’arrête de me la couler douce à la tour de p(r)ise… Je suis une culasse de connaisseuse en matière de connerie spatiale sur terre, je ne porte jamais de culotte malgré mon cul-lot culminant et sans culotte. Bref, je suis culte quoi !
Cela fait 28 piges que je suis assoiffée de culture donc de cul ! Si t’es un glandeur branleur d’extravagances et que t’as de fortes qualifications Mentoufistes (chauve(inisme) ou queue-d’âne) avec toi c’est quand tu veux, où tu veux, comment tu veux ! Arrêtons de lézarder les arts sur les étages, je suis hybride mais bonne surtout au 69ème axiome de mon triangle architectural.

Najlae a dit…

hamida> pfiiiiiiiw,ri7t chiyat. c'est Fhamator,ta nouvelle muse?

dima a dit…

hamida> T'es digne d'un Jamal Boushaba du JH ;) Quant à fham'attitude : il peut mieux faire la prochaine fois :) Parait-il, il est invité à une soirée chez le fils de cha3ibia :)... Il viendra nous raconter sa (més)aventure artistique, promis juré craché ! n'est-il pas le champion de sa maman ?

Anonyme a dit…

dima, veux-tu bien arrêter de harceler fiston ? Llah ynajih min les mésaventures. Et toi Hamida, veux-tu bien cesser de draguer fiston à maman ? T'as trop d'expérience pour lui. Siri choufi righou.

Mme A.

Fhamator a dit…

@braindamage ==> excellentissime le post, en plus je me suis bien fait niquer.

@Suivi ==> Délicieuses idées suivi, adjugé.

@Zaz ==> je te soupçonnes d'être un insalubriste masqué.

@Hamida ==> cher mèche ou O.B (je ne sais plus quoi penser), un vrai plaisir de t'avoir sur ce Blog, la comparaison ne fait qu'accroître ma prétention. pour la partie de cul-bute, c'est sans problème sauf qu'en bon Fhamator j'aime bien draguer et l'ouvrir mais dès qu'une hamida de faible vertu me dit oui, j'ai les jetons.

@Najlae ==> c'est la dernière fois que tu me qualifies avec un adjectif féminin.

@Dima ==> apparamment tu méconnais le Fhamattitude, il s'agit d'un process de dégénération systèmatique donc ça ne peut qu'empirer. toutefois, je confirme pour la soirée et pour bien d'autres.

@Mme A : Maman lâches moi, tu me fous la honte avec les filles.

Anonyme a dit…

l'ANHI n'existe plus ... c'est al omarne !