vendredi 7 novembre 2008

elle ouvre bien les yeux!!!!

La cour d’appel vient de confirmer le jugement de première instance dans l’affaire des procureurs de Ksar el Kébir contre Rachid Nini.

Je ne vous redirais pas le sentiment qui est le mien, toujours le même

Je ne vous dirais même pas que la dernière chronique de Nini dédiée à cette confirmation de sentence, ne fait que confirmer tout le mal que je pense de la personne.

Il me suffira de noter que ce Monsieur qui aujourd’hui clame une théorie du complot, probablement vraie, se plaint qu’on s’en est pris lâchement à sa personne mais pire à sa famille y compris feu son père.

Il me suffira de noter qu’il y a quelque temps, ce même monsieur dans une chronique virulente contre le magazine « Tel-quel » avait poussé le vice jusqu’à attaquer leur Rédacteur en Chef par le truchement du père de celui-ci, dans un sommet de bassesse journalistique.


En parlant de Nini, il ne faut pas chercher la cohérence.

Mais aujourd’hui son journal « Al Massae » est acculé à fermer si rien n’est fait.

Je crois en le droit positif, je crois en la force de la loi pour peu qu’elle soit juste, et que cette justice soit Aveugle.

Dans cette affaire, le journal de M.Nini méritait sanction. Tout juriste qui se respecte confirmera la chose.

Mais dans cette affaire le Maroc a encore une fois ignoré l’essence même du droit : les faits, les preuves et encore une fois la justice.

Cette sentence ne sanctionne pas à un article, ne châtie pas un fait avéré, elle s’attaque à l’institution, au journal lui-même et derrière tout ça à la personne de M.Rachid Nini

La justice a encore une fois été instrumentalisée pour régler des comptes « au mieux » politiques, au pire personnels.

Si je me permets à chaque fois de crier haut et fort ma farouche opposition à M. Nini que ce soit dans le fonds ou dans la forme, c’est d’abord par ce que je crois en cette justice.

Aujourd’hui, Tout me porte à croire que la justice marocaine fut voyante, très voyante.



Aujourd’hui, pour l’exemple, le journal éponyme, nous sort un article sur quelqu’un envers lequel mon opposition est encore plus marquée qu’avec M.Nini


Aujourd’hui, le journal de M.KHI sous la plume de M. Hamrouch nous sort un article sur Mme Aminatou Haidar, une « séparatiste de l’intérieur » comme on les appelle, au même titre qu’un Ali Salem Tamek.

Indépendamment de mon opposition aux idées que portent ces deux personnes, c’est l’article du quotidien qui m’intéresse, je vous en livre quelques extraits :

«Le rayonnement international d’Aminatou Haidar est soutenu à bout de bras par les pétro-dinars algériens», martèle, et pas vraiment à tort, un spécialiste de l’activisme séparatiste au Sahara marocain.

Aminatou Haidar se livre certes à merveille à ce jeu de polichinelle, monnayé à coups de pétro ou gazo-dollars algériens.

Mais, les ennemis du Maroc ne pouvaient rester indifférents face à l’occasion en or que leur offrait cette situation afin d’avoir, pour la première fois, des agents dans les provinces marocaines du Sud.

Voilà un journal marocain, qui traite une marocaine (même si elle renie sa patrie, aux yeux de la loi elle le demeure), de corrompue, de matériellement intéressée, d’agent à la solde de services ennemis.

C’est peut être vrai, c’est peut être faux, mais là n’est pas la question.

Tout au long de l’article, je ne vois pas le début d’un commencement de preuve que cette femme ait réellement perçue de l’argent algérien.

Tout au long de cet article, je ne vois pas la moindre enquête montrant les liens plus qu’étroits qu’elle entretiendrait avec les services secrets algériens.

Certes ces prises de positions sont illégales au regard de la loi marocaine (d’ailleurs, elle avait été emprisonnée).

Certes ses opinions, ses idées, ses « intérêts » sont convergents avec ceux de notre voisin et du Polisario. Mais est ce suffisant pour renier à cette femme, la simple motivation de ces convictions aussi erronées soient-elles.

Aujourd’hui, je demande à la justice marocaine :

Si traiter anonymement sans preuve un procureur de Ksar el Kébir d’homosexuel coûte 6 millions de dirhams.

Combien coûte de traiter nominativement une marocaine d’espionnage et de « corruption ».

Si s’attaquer injustement aux mœurs d’un marocain coûte six millions de dirhams.

Combien vaut la moralité d’une marocaine.


A moins qu’un procureur du Royaume ne soit pas Aminatou Haidar.

A moins qu’ « aujourd’hui le Maroc », ne soit pas Al Massae.

A moins qu’aujourd’hui au Maroc, dans cette « annus horribilis » la justice marocaine ouvre bien, très bien ses yeux.

8 commentaires:

7didane a dit…

Tu as dessaoulé ou quoi ?!

D'un seul coup Fhamator parle comme qlq un de fahem, de très fahem même :s

Prends-toi une bière, allonge-toi sur le canapé et regarde-les s'entretuer.

Tu as commencé à épargner pour le mouton de décembre ?

Fhamator a dit…

@7didane :
Mais 7didane, t'avais pas remarqué?
Entre les sarcasmes, l'humour et le deuxième degré, je me crois réellement Fahem!!!
je suis un Fhamator, un Vrai de chez vrai, sans caricature aucune.

Et toi qu'est ce qui te dérange, le lien vers Larbi :-p.

7didane a dit…

@Fhamator
MDR !
Mais non voyant. J'aime bien Larbi...comme le Joker aimerai Batman ... nyahahaha !

Peut-être c'est l'effet Obama qui te dessaoule comme ça :D

xyz a dit…

personnellement je crois qu'on n'a tout simplement pas de justice au maroc, ni aveugle ni voyante

xyz a dit…

le pire dans toute cette affaire c'est qu'après la lecture de la dernière chronique de Mr NINI je constate que ce dernier se considère toujours comme une victime et ne voit pas que ses propos envers les 4 procureurs étaient diffamatoires et injustes (même si la sanction est vraiment disproportionné par rapport aux faits), et certains de ces lecteurs (pour ne pas dire la majorité)doivent penser la même chose aussi, et bien si c'est le cas je ne vois pas l'interet de faire payer au journal 6 millions ou même 60 millions de dommages et interets !!

mouka a dit…

Voila pourquoi toute personne morale deguerpit et se terre (2ard allah wasse3a wa 3rida) a l'etranger, le maroc est en perte de vitesse et ca ne fait que s'accelerer (dommage que les visas soient si peu accessibles!!), la justice n'existe pas, les contradictions (remarquez que ce mot commence avec CON!) sont monnaie courante, comme disait Albert Camus, le suicide moral est la SEULE solution, sinon, c'est l'enfer perpetuel sur terre.

Asmaa a dit…

Vous avez visité mon blog il y a longtemps…. J’ai une surprise pour toi sur mon blog

Anonyme a dit…

Le T9e7bine est légalisé à Fhamator Land depuis des lustres : que ce soit d'un point de vue légal ou sociétal...

Pour l'avortement, je dis non non et non!
vaut mieux au choix :
- les msakhens (épices) prescrits par Mmi Dawya : cerise sur le gateau, ils sont bios.
- Al '3azl revendiqué par l'Imam Lfahem en personne
- Al Imsak ou Sawm encouragés par le prophète
- Ou le génocide dans une chaussette

Rass tarrou