mardi 25 mars 2008

Dialogue Social!!!!

il était une fois, dans un beau pays, même le plus beau pays du monde, deux Fhamators.

Fhamator 1 était un convaincu, il ne jurait que par l'ambition, croyait à l'excellence et vouait un culte à la richesse.

Fhamator 2 était un convaincu, il ne jurait que par la solidarité, criait à l'équité et vouait un culte au partage.

Fhamator 1 n'aimait pas Fhamator 2, et Fhamator 2 le lui rendait bien.

N'empêche que les deux Fhamators, ont pu cohabiter pendant longtemps, bon gré mal gré, ils arrivaient à trouver de terrains qui n'avaient de l'entente que le nom.

Mais une année ou la récolte était plus mauvaise que d'habitude, ou les marchés mondiaux ont perdu la tête, le prix du pain, du lait de l'huile, s'était envolé, la confrontation était devenu inévitable.

la lutte avait commencé. Les deux Fhamators ont entamé les grandes manoeuvres chacun usant de toute ce qu'il pouvait disposer comme mauvaise foi;

Fhamator2 demandait la lune, et Fhamator1 lui proposait une tombe.

Fhamator2 s'en foutait des considérations économiques au nom du pain (pas nu si possible).

Fhamator1 défendait sa compétitivité, et arguait que dans le plus beau pays du monde, personne ne meurt de fin.

Dialogue qu'ils appelaient ça!!!!


Fhamator2 exigeait la dignité.

Fhamator1 rétorquait que la dignité c'était le travail.

Fhamator2 l'accusait de créer de sa richesse à partir de son travail à lui.

Fhamator1 proclamait que c'est son capital qui lui donnait son travail.

Négociations qu'ils surnommaient cela!!!!!

Fhamator2 jurait de tout bloquer s'il n'avait pas gain de cause.

Fhamator1 promettait de tout fermer si c'était ainsi.

Fhamator2 disait que rien ne justifie de tels écarts entre eux.

Fhamator1 rétorquait que les écarts sont naturels et que le contraire serait tuerait l’initiative et l’ambition.


Et vas y que je t’écoute et vas-y que moi non plus.


l'histoire ne nous dit pas s'ils ont fini par s'entendre ou bien est ce reparti pour un tour.

Mais une chose est sûr, s’ils n’ont pas trouvé d’accord……ils vécurent tous les deux malheureux, eux et leurs enfants.




PS: j'ai été choqué ce WE en lisant un article du "journal" sur la baisse du pouvoir d'achat et la hausse des prix des produits de première nécessité.
j'ai appris qu'un litre d'huile de table coûtait désormais 17 dh; la dernière fois qu'il m'a été donné d'en connaître le prix (il y a bien longtemps) c'était aux alentours de 7 DH.
Signé : Fhamator1

PS2 : un SMIG permet donc d'acheter à peine plus d'une centaine de bouteille d'huile par mois.

PS3 : si les marocains n'ont plus accès à la mer9a (sauce marocaine), rien de bon ne peut en résulter.

PS4 : j’oubliais, il y a Fhamator3, sur alMassae de Rachid Nini, qui pour lui tout ça est à cause des salaires des ministres. Je ne sais pas pour vous, mais moi j’applaudis.....grrrrrrrrr

10 commentaires:

itri a dit…

Si je dis aux deux fhamators que j'ai entendu le même dialogue ici à l'hexagone entre des fhamators gwar, un dialogue que pleins de fhamotors étrangers dans le monde entier se livrent et parfois sans merci, alors la tension descendra entre eux et arriveront-ils à relativiser un peu leurs situations?

-- itri@jilali.boutassa

waaayli a dit…

la misère des fhamators!
en voilà un chapitre quotidien, incessamment ruminé, ne rassasiant qu'à moitié et nous laissant sur notre faim... restant malheureusement sans fin...

m-youness a dit…

être un fhamator peu s'avérer quelque fois difficile -_-'

meryem a dit…

T'as oublié de mentionner que pour le fhamator 3, tout ça est à cause du lobby juif sioniste et de l'éloignement des marocains de leur religion. D'où l'appel à salate l9odra chira2iya, haaaliluya!

Youness a dit…

T’as pas vu les Fhamotors du PJD, ils sont plus inquiétants encore,
la solution serait, selon eux, la surtaxation des boissons alcoolisées (quelle imagination !)
C’est le monde à l’envers

Vive lmarniga ou lcoumira

une Kenza de passage... a dit…

Tout d'abord bravo Fhamator pour ton blog "drolo-instructif" ! J'aime bcp ;)!
Concernant le dialogue social au Maroc..eh bien c une longue histoire sans fin... c'est désolant de voir comment les gens non seulement ne s'écoutent pas, mais ne comprennent pas que c'est aussi dans leur intérêt que tout le monde vive "correctement".. pfff et dire que c Leplusbeaupaysdumonde ...

mryyem a dit…

Bien vu waaayli quand la faim guette, la fin n'est pas loin hi hi .. morale de l'histoire : fhamator1 n'est pas bon et Fhamator2 n'est pas meilleur et même le parfait fhamator n'est que provisoire. et oui .. Il n y a pas de place pour tous .. ça on le sait.. la vie c'est dur ! Mais on sait maintenant qu'il n y a pas de temps pour tout le monde non plus ..
Ah si j'étais grand, beau et fort comme fhamator ! Mais à quoi bon si je ne suis plus moi.
Au fait quand est-ce qu'on mange ?

Anonyme a dit…

Wa Fhamator,
Te lire me manquait. Je reviens d'un pays où la ration mensuelle est d'un demi-litre d'huile. Avec quelques kilos de riz, de fèves brunes, des oeufs, 500 grammes de viande. Du lait pour les moins de six ans ou les ainés qui ont besoin d'une diète spéciale. Ils ont autant de Fhamators, mais ces derniers écrivent dans la presse car le reste veut juste manger un peu plus, avoir un tout petit peu plus de sous. Parce qu'entre le salaire moyen à 15 $ et celui du ministre aux environs de 40$ y a pas lieu de gueuler contre les ministres:-)
Mwah,
Loula

7didane a dit…

Comme si tu lisais mes monologues entre moi et moi-même*.
Tout dépend de mon café le matin, la gâterie du soir (j’avoue que c’est pas fameux ces derniers jours), et la santé de mon portefeuille et mes comptes d’épargne (chanceux en jeux ces derniers jours).

En ce moment, je suis pour la suppression de la caisse de compensation et pour la création d’une CSU (couverture sociale universelle). Pas possible que Fhamator 1 & 2 paient le pain au même prix que celui qui touche moins de 2000/mois.

*monologue entre moi et moi-même est un débat interne avec des positions divergentes.

7didane qui assure le minimum de présence syndicale.

kb a dit…

Oué oué fhamator ! ya de quoi faire naitre le plus affreux des dilemmes chez le plus normal des normaux…y en a qui deviennent schizo là où d’autres comme moi retrouvent le goût de la vie à l’ancienne. Là j’ai sorti mes harpons, dérouillé ma sagaie et ajouté quelques clous à ma massue et repris goût au plaisir de la chasse et de la pêche. Je regarde assidûment tous les épisodes de « fishing the west » et relis chaque soir moby dick afin de retrouver la technique de la pêche au gros.
Pas plus tard qu’hier donc, alors que je me lamentais au rayon assaisonnement chez acima du coin sur le prix « enfoirésdefilsdeputedesaloparddevoleurs » de la bouteille d’huile, je l’entendit souffler deux allées plus loin…plus précisément dans le rayon « surgelés »…je ne te raconte pas l’effet que ça m’a fait. Un pied sur le chariot l’autre en moteur je slalomais entre l’iceberg de papier hygiénique et un récif sinistre de boites de p’tits pois, doublais le cap horn du rayon boucherie et freinait aussi sec que les raisins du rayon à fruit de même nom à hauteur de son énorme arrière train…c’était une belle bleue (zerga) énorme, le souffle rauque, la démarche éléphantesque, emboudinée dans un collant en peau de requin avec tout un récif corallien en guise de collier. Le balancement de son triple rembourrage postérieur rappelait les nuits sabbatiques dédiées à la montagne pelée…et pour souffler…la vache !! elle soufflait…on aurait dit le vésuve. Un rapide calcul mental transforma sa masse grassieuze en 4 bidons de graisse hautement saturée…de quoi tenir jusqu’au prochain hiver au moins…
Maintenant que j’ai repéré les eaux où elle navigue, j’y retourne demain avec l’artillerie lourde…au fait tu sais pas si la chasse à la baleine est autorisée chez acima ??


kb...à la jambe de bois