dimanche 25 mars 2012

le Couscous est Partouze





2011 a été officiellement une année bizarre. Entre 20fev et 9mars, entre constitution et législatives, entre PJD au « pouvoir » et l’USFP à « l’opposition » (sachant que….bon bref ce n’est pas la peine), c’était vraiment, oullah, sur la tête de ma mère et celle dégarnie de mon père… une putain d’année bizarre. 


Je me laissais discrètement engourdir par ce flot de comédie sérieuse, au point ou j’en ai presque oublié l’essentiel : le sexe.

Cours de marketing textuel :
A partir de ce dernier paragraphe, le lecteur non averti, c'est-à-dire toi, qui parcourait ce magnifique texte en diagonale, d’un œil distrait : te voila sursautant, l’œil vif, l’esprit alerte et le phallus REVANCHARD.
Pour les femmes je passe, car en cette période de sécheresse, votre humidité ne vous honore guère.


Je disais donc, 2011 étant derrière nous, 2012 s’annonce avec un léger mieux

Je découvre qu’à Fhamatorland un vendeur de sextoy aurait été emprisonné et que notre Zemzmi national se serait empressé, comme de coutume à émettre une docte fatwa en la matière. 

Je rentre sur un site web qui relate l’article et je vois qu’il s’agirait d’une joyeuse histoire de gode et de carottes.

Si le permier terme me rappelle certains glorieux souvenirs, le deuxième me laisse pour le moins Métégé.

Car dans mon imaginaire, les carottes me renvoient vers la salle à manger familiale ou trône souverainement la MamanFhamator. 

L’association de sexe et carottes, met donc en commun deux environnements que généralement je tiens à distance plus que respectable, et je me fous royalement de ce que pense ce type bizarre qu’est Freud ou de ce qu’a fait l’autre connard d’Oedipe.

Mais chez notre cheikh, tiens on va l’appeler cheikh Freud puisqu’il a épousé la doctrine, il semblerait que la cuisine marocaine soit un haut lieu d’érotisme et de sensualité.

Je me suis donc prêté à l’exercice, et force est de constater que Notre Cheikh Freud a encore une fois raison :


Khizou (les carottes) (Daucus carota)
Ben oui commençons par l’objet même du délit…a part sa forme hautement représentative, je me suis penché, en tout bien tout honneur, sur le nom dialectale de ce digne représentant de la familles des apiacéés (vive wikipédia).

KHI-ZOU : je ne sais pas pour vous mais j’ai toujours considéré que certaines lettres du dialecte marocain portent en elle une haute charge téstostéronique.
D’ailleurs remarquer que le mot dialectale est assez éloigné de l’arabe (JAZARE) preuve supplémentaire que depuis la nuit de temps, il servait effectivement à cette digne besogne d’où le nom KHI-ZOU, probable abréviation de doux et chatoyants mots.


Le Couscous aux septs légumes
Si ce n’est pas clairement une partouze alors je ne m’y connais plus. Vous n’allez quand même pas me dire que mettre dans le même plat : courgettes, carottes, Lefte….c’est JUSTE PAR HASARD.

Et je ne vous parle même pas de TFAYA ce coulis d’oignons avec ZBIB, dégoulinant de suggestion, et trônant sur le tout, dans différentes formes choisis par l’esthéticienne (enfin par la cuisinière).


Tanjia
Une nuit passé au four, ça s’appelle cuisiner à feu doux, comme pour celles qui vous résistent (belmhel).

Après, Fermez les yeux et plongez la main dans cette graisse mi-liquide mi-solide, foncez à travers cette viande qui se décompose toute seule, goutez cette sauce dense, presque gélatineuse…
Vous y êtes : Bon appétit.


Loubia Khadra (Haricots verts) (Phaseolus vulgaris)
Déjà que dans le nom latin, il y a vulgaris….

bon la forme ne laisse pas rêveuse, mais il faut de tout pour faire un monde, et puis s’il y en a qui aiment les japonais et les mangas…

Pour les autres ne vous fiez pas aux apparences, vous pouvez très bien en faire une 9bta du plus bel effet.


Ger3a Touila (Ger3a Touila) (Ger3a touila)
Alors là, je……Bon je mets la photo, c’est sans commentaire. Et si certains de mes lecteurs se sentent dépités, sachez que moi aussi.




Btata 9sbia (Btata 9sbia) (Btata 9sbia)
Avis aux plus jeunes de ces dames : Ce dernier paragraphe est uniquement à titre d’illustration de la richesse de l’art culino-sexuel marocain. A ne surtout pas essayer en l’absence d’adultes expérimentés (fhamator1 at gmail dot com).

Sinon pour les autres, les mamans a multiples accouchements ou les amoureuses de l’extrême, nous ne saurant trop vous conseiller ce délicieux tubercule, qui saura vous procurer multiples sensations tout en respectant les règles de monogamie en vigueur.

Bien à vous.


Ps : pour ceux qui oseraient me dire que c’est tiré par le cheveux, je leur rétorque d’avance non : par les poils.


2 commentaires:

Blog<>Note a dit…

Énorme !

Zemezemi, je sais pas s'il veut juste faire du buzz ou s'il croit vraiment à ce qu'il raconte et qu'il veut en faire la cause de tous ses combats.

la voisine a dit…

et l'on vient d'inventer la sexualité verte, chose très tendance.
ou si tu veux, démontrer que Freud a désormais tort, et que le stade oral et anal, sont langoureusement enchevêtrés.
ton imagination m'épate Fhamator, mais en même temps elle a l'air quelque peu obsessionnelle..:))
mateghberch bezef.