jeudi 10 mars 2011

Lettre à toi

 Majesté, tu viens de parler au peuple (tu vois généralement pour parler de toi, je parle de système ou de pouvoir : normal ton père m’a fait peureux et, contrairement à d’autres, je le suis resté. Mais après ton discours je peux me permettre).

Majesté, tu viens de me parler (tu as remarqué ? Je te tutoie, ce n’est pas un manque de respect,  mais plutôt signe d’intimité).

Majesté, tu viens de faire un discours historique (je ne peux que constater, dépité, que je reprends des formules de la MAP…Tu excuseras le manque d’imagination ;  depuis le temps…).

Majesté, tu sais, depuis toujours, que tu as droit de vie ou de mort sur moi (ben oui, je suis un anonyme, la foule, la multitude, et la justice de ce pays, en ton nom, peut tout faire).

Majesté, Tu me connais depuis toujours, Normal, je suis ton cher peuple (ou en arabe, cha3bouka al3ziz).

Majesté, Plus que me connaitre, tu te connais : jamais je n’aurais cru, qu’un discours clamé par toi, me procurerait autant d’émotion.
 
Majesté, jamais je n’aurais cru qu’un discours, depuis fort longtemps d’ailleurs, depuis celui sur le Nouveau Concept d’Autorité, ou celui sur la moudawana, me referait croire en toi.


Majesté, pourtant, je suis de bonne foi.

Majesté, j’avais perdu espoir, j’avais perdu, lucide, espoir en toi.


Majesté, lucide, car je suis tout sauf un doux rêveur, je ne crois fondamentalement plus aux belles âmes, y compris la mienne. 

Majesté, lucide, car je sais, avant toute chose, que le pouvoir, sans contre-pouvoir, pervertit.

Majesté, car toi-même, tu avais demandé, lucide, à ton frère, au début de ton règne : « si un jour je change, préviens-moi »

Majesté, car le même frère, un jour t’avait répondu : « un peu ».


Majesté, car en dépit de tout, toi-même aujourd’hui, moins lucide, tu le sais : « beaucoup »


Majesté, pourtant, je suis de bonne foi.
 

Majesté, après tout, tu m’excuseras, de ne plus croire au despote éclairé.

Majesté, après tout, tu m’excuseras, de ne plus croire au changement volontaire et volontariste.

Majesté, après tout, tu reconnaîtras, que si changement il y a, il est dû à un Wake up call, wake up call de jeunesse, wake up call de foule, wake up call de multitude, Wake-up call de contexte. Ine-fine un wake up call subi par moi, comme par toi.

Majesté, pourtant, je suis de bonne foi.

Car Majesté, aujourd’hui, après ton discours, j’ai bien envie de croire que le call, que le wake up call ait été bel et bien reçu, et qu’il ne s’agisse pas d’une simple boite vocale.


Car Majesté, aujourd’hui ton discours était tout simplement, et peut-être benoîtement le bon, voire : le meilleur. 

Car Majesté, aujourd’hui , ton discours m’a donné envie, de croire, de re-croire,  que les cinq dernières années étaient juste une parenthèse, une perversion, et que fondamentalement, tu étais bon, et que fondamentalement, tu  étais éclairé.

Car Majesté, aujourd’hui, le fait de reprendre à ton compte de justes revendications, certaines  anciennes, d’autres nouvelles, ne peut être qu’une bonne chose.

Car, aujourd’hui Majesté, Toi qui me connais depuis toujours, Normal, je suis ton cher peuple (ou en arabe, cha3bouka al3ziz) :

Car, Majesté, Toi qui  sais que je donne plus de sens aux mots qu’au contexte ;

Car, Majesté, Toi qui sais que tes paroles d’aujourd’hui sont plus dans l’esprit de la loi que la loi elle-même ;

Car, Majesté, si tes paroles sont loi, celles que tu viens de prononcer aujourd’hui sont miennes.

Car, Majesté, si actuellement tes paroles sont positivement loi, j’en retiens volontiers les dernières :

ان اريد الا الاصلاح ما استطعت وما توفيقي الا بالله عليه توكلت واليه انيب

Traduction libre : "je ne veux que la réforme, autant que je puisse, dieu me bénisse, à lui je me confie, et à lui je retourne"



Car, Majesté, pourtant, et bizarrement, je demeure toujours et encore de bonne foi : ne me re-déçois surtout pas.



12 commentaires:

Anonyme a dit…

"dieu me bénisse" ???
d'où est ce que t'as sorti ça ignare ? En aucun cas, il n'a dit "Dieu me bénisse". Le d de Dieu doit être en majuscule, double ignare !

ان اريد الا الاصلاح ما استطعت وما توفيقي الا بالله عليه توكلت واليه انيب
Traduction libre : "je ne veux que la réforme, autant que je puisse, dieu me bénisse, à lui je me confie, et à lui je retourne".

ma traduction approximative :
"je ne veux que la réforme, autant que possible et mon succès est aux mains de Dieu, je me remets à Lui et à Lui je retourne".

Mostapha Arrifi a dit…

oui, ne me re-déçois surtout pas.
je m'incline BBa Fhamator

hmida a dit…

Peut-être le meilleur billet sur le discours du souverain! Lucide et courageux!

kaoutar a dit…

@Anonyme: Ton fameux dieu avec un grand D n'est qu'un dieu parmi tant d'autres. Get over it!

@hmida: On ne t'a pas sonné, toi et ta bandes de makhzanistes!

@Fhamator: El3ez! Ne nous déçois plus assi Mohamed!

hmida a dit…

@ kaoutar

Jusqu'à preuve du contraire, le Maroc appartient à tous les marocains et toutes les marocaines! C'est cela aussi la démocratie, que tu sembles ignorer ce qu'est la démocratie!

hmida hnine a dit…

@kaoutar:
J'avais su que le Maroc a changé depuis que j'ai entendu une femme dire à un web-militant du pouvoir absolu : va te faire..MAKHZENIEN!
et elle avait totalement raison...;bah j'ai l'impression que beaucoup de femmes ont forcément plus de courage que beacoup "hommes"


@hmida:
Baaaaz !!!!

hmida a dit…

@ hmida hnine

Décidément, les néo-révolutionnaires sont non seulement pas démocrates du tout, mais en plus il sont sont machistes!

Et çà se croit à la pointe du combat!

Baaaaz!

Anonyme a dit…

Ma volonté est d'aller de l'avant sur la voie de la réforme, autant que je le puis. Puisse Dieu m'accorder Son soutien et gratifier mon action de succès. Je me confie à Lui et je reviens repentant vers Lui
Traduction MAP

Anonyme a dit…

Appelez moi nihiliste, appelez moi cynique, appelez moi ce que vous voulez, moi je me dis que RIEN ne va changer.
On se reveillera dans quelques mois ou quelques annees, et on aura la meme conversation. On sera plus vieux de quelques mois ou quelques annees, mais on aura l'impression que l'on ne faisait que rever.
Tant qu'une REELLE consitution est instauree et appliquee, on ne sera que des sujets, pas des citoyens a part entiere.

bahyoune a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
hmida hnine a dit…

Tu n'as pas compris le sens de mon message :
le fait que les femmes pensent et agissent à la manière de Kaoutar me flatte et j'en suis fier
pour moi c'est un changement positif à saluer

et donc tu ne peux me traiter de machiste !:)

Le problème avec toi c'est que ton pseudo renvoie, au moins dans mon imaginaire populaire(SIC!),à un etre docile peureux et sans courage donc on ne peut résister à la beauté de la métaphore :)

Anonyme a dit…

les meilleurs choses en ce bas monde ce sont faites par passion.Or la passion, et le courage qui va avec ne sont décelé à aucun moment.
sceptique je suis,sceptique je resterai......